Comment Empêcher Votre Chien D’Aboyer en 5 Étapes Faciles!

Avez-vous des problèmes avec les aboiements de votre chien? Vous en avez assez de l’entendre ou des plaintes des voisins? Nous sommes ici cette semaine avec nos six meilleurs conseils pour soulager les aboiements de vos chiens.

Rappelez-vous toujours de garder ces conseils à l’esprit pendant l’entraînement:

  • Ne criez pas à votre chien de se taire — on dirait que vous aboyez avec lui.
  • Gardez vos séances d’entraînement positives et optimistes.
  • Soyez cohérent afin de ne pas confondre votre chien. Tout le monde dans votre famille doit appliquer les méthodes de dressage chaque fois que votre chien aboie de manière inappropriée.
  1. Supprimez la motivation

Votre chien reçoit une sorte de récompense lorsqu’il aboie. Sinon, il ne le ferait pas. Trouvez ce qu’il sort des aboiements et retirez-le. Il se peut que vous lui criiez dessus — à un chien, cela ne peut pas être considéré comme une réprimande, mais plutôt comme une attention de votre part.

2. Ignorez les aboiements

Ignorez les aboiements de votre chien aussi longtemps qu’il le faut pour s’arrêter. Cela signifie ne lui prêtez aucune attention pendant qu’il aboie. Votre attention ne le récompense que d’être bruyant. Ne lui parle pas, ne le touche pas et ne le regarde même pas. Quand il finit par se calmer, même pour respirer, récompensez-le avec une friandise.

Pour réussir avec cette méthode, vous devez attendre aussi longtemps qu’il le faut pour qu’il arrête d’aboyer. S’il aboie pendant une heure et que vous êtes finalement si frustré que vous lui criez de se taire, la prochaine fois, il aboiera probablement pendant une heure et demie. Il apprend que s’il aboie juste assez longtemps, vous lui accorderez de l’attention.

3. Désensibilisez votre chien au stimulus

Habituez progressivement votre chien à tout ce qui le fait aboyer. Commencez par le stimulus (la chose qui le fait aboyer) à distance. Il doit être assez loin pour qu’il n’aboie pas quand il le voit. Donnez-lui plein de bonnes friandises. Déplacez le stimulus un peu plus près (peut-être aussi peu que quelques pouces ou quelques pieds pour commencer) et nourrissez des friandises. Si le stimulus se déplace hors de vue, arrêtez de donner des friandises à votre chien. Vous voulez que votre chien apprenne que l’apparition du stimulus mène à de bonnes choses (des friandises!).

4. Apprenez à votre chien la commande “calme”

Cela peut sembler absurde, mais la première étape de cette technique consiste à apprendre à votre chien à aboyer sur commande. Donnez à votre chien l’ordre de “parler”, attendez qu’il aboie deux ou trois fois, puis collez une délicieuse friandise devant son nez. Quand il arrête d’aboyer pour renifler la friandise, félicitez-le et donnez-lui la friandise. Répétez jusqu’à ce qu’il commence à aboyer dès que vous dites “parle.”

Une fois que votre chien peut aboyer de manière fiable sur commande, enseignez-lui la commande “calme”. Dans un environnement calme sans distractions, dites-lui de “parler.”Quand il commence à aboyer, dites “calme-toi” et collez une friandise devant son nez. Félicitez-le d’être calme et offrez-lui le régal.

5. Demandez à votre chien un comportement incompatible

Lorsque votre chien commence à aboyer, demandez-lui de faire quelque chose qui est incompatible avec les aboiements. Apprendre à votre chien à réagir aux stimuli des aboiements avec quelque chose qui l’empêche d’aboyer, comme la commande sit.

6 (BONUS!). Gardez votre chien fatigué

Assurez-vous que votre chien fait suffisamment d’exercice physique et mental chaque jour. Un chien fatigué est un bon chien et celui qui est moins susceptible d’aboyer par ennui ou frustration. Selon sa race, son âge et sa santé, votre chien peut nécessiter plusieurs longues promenades ainsi qu’un bon jeu de chasse au ballon et de jeu avec des jouets interactifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.